Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 09:43

 

19210 10151688013854097 632036305 n

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 15:11

 

Le Conseil général du Val d'Oise a signé un PACTE pour le développement de Cergy-Pontoise.

 

Thierry Sibieude, Conseiller général de Cergy Nord, représentait le président du Conseil général pour la signature du PACTE de Cergy Pontoise le 21 janvier dernier.


Le PACTE  associe le Conseil Général, la Région Ile-de-France, et l'agglomération de Cergy Pontoise pour mutualiser les moyens et les rendre cohérents autour d’un double objectif : améliorer le développement économique du territoire et favoriser la création d'emplois.

Ce contrat couvrira donc les champs du développement économique et l'innovation, de l'emploi, de la formation professionnelle, de l'apprentissage, de la recherche et de l'enseignement supérieur.

Pour le Conseil Général l'essor de Cergy-Pontoise est une priorité économique pour le département et le PACTE permettra de donner une nouvelle dynamique à l’ancienne ville nouvelle.

Toutefois le bon développement de Cergy-Pontoise reste lié à d’autres projets pour l’instant en suspens : quel avenir pour le Canal Seine-Nord ? pour la LGV Paris-Normandie ? pour les réserves du Louvre ?  Enfin quelle place aura Cergy Pontoise dans le Grand Paris ?

Le Conseil Général restera extrêmement attentif sur l’avancé de ces dossiers pour l’intérêt des Cergyssois.

 

La participation financière du Conseil général est de 616.256 euros sur trois ans qui serviront principalement pour la requalification des parcs d'activité économique, à la constitution du « pôle cosmétique » à Cergy-Pontoise et au soutien aux actions de la MIFE (maisons de l'information sur la formation et l'emploi).

 

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 09:49

OPIEVOY : "nous ne pouvions plus cautionner une situation de blocage préjudiciable aux Valdoisiens"


La question de l'OPIEVOY (Office Public Interdépartemental Essonne Val d'Oise Yvelines) a été au centre des premiers débats de la séance d'aujourd'hui. Nous avons jugé nécessaire, au regard de la complexité de la question, des enjeux pour le Val d'Oise, et de la volonté manifeste de l'opposition d'instrumentaliser la situation à des fins politiciennes, de rétablir une vérité factuelle incontestable.
 
L'OPIEVOY est un organisme interdépartemental chargé de construire et gérer les logements locatifs sociaux sur les territoires des départements de l'Essonne, des Yvelines, et du Val d'Oise. Créé en 1967, son patrimoine est constitué de plus de 50 000 logements pour près de 180 000 locataires, et animé par 1 100 salariés, ce qui en fait le 2e office après celui de Paris.
 

[umpcergy : L'Opievoy gère 135 logements à Cergy rue de la Chamade et passage Lucile]


L'OPIEVOY traverse aujourd'hui une période de crise. Le nouveau Président du Conseil d'Administration, Michel Viallay, Maire de Mantes-la-Jolie, ne peut plus exercer pleinement ses responsabilités, du fait d'un blocage manifeste orchestré par certains membres du Conseil d'Administration. Cela a pour conséquence un manque de transparence dans la gestion des dossiers, et donc une rupture de confiance entre l'Office et ses collectivités partenaires, dont le Conseil général du Val d'Oise.
 
Nos représentants à l'OPIEVOY, Xavier Péricat et Lionel Georgin, ont donc démissionné du Conseil d'Administration afin de mettre en lumière ces dysfonctionnements graves. Ils ont été suivis par leurs homologues des Yvelines.
 
Xavier Péricat résume ainsi la situation, et explique notre position : "les élus du Val d'Oise ne sont plus écoutés par la Direction de l'OPIEVOY. Les intérêts des locataires Valdoisiens ne sont plus respectés. Bien que la situation financière de l'Office soit préoccupante, les dépenses de personnel et l'endettement en hausse, les deux demandes d'audit ont été refusées. Le Val d'Oise est le parent pauvre des programmes de construction et rénovation de l'Office. Autant d'éléments qui nous ont amenés à tirer la sonnette d'alarme, d'abord au sein du Conseil d'Administration, et aujourd'hui, puisque cela ne suffisait visiblement pas, sur la place publique en présentant notre démission.
 
Nous n'avons pas été élus pour faire "comme avant", pour cautionner la situation dramatique que connaissent les locataires de l'OPIEVOY : pavillons dégradés ou à l'abandon, absence d'équipements sanitaires basiques, fermeture de l'antenne de proximité de Franconville… Ne serait-ce que dans mon canton d'Argenteuil-Ouest, les Cités-jardin du Marais et du Perreux, au quartier du Val Notre Dame, sont dans un état lamentable, et ne doivent leur entretien qu'à des locataires de bonne volonté! Tous ces problèmes ne se règleront pas si la gouvernance de l'Office n'offre pas plus de transparence et de garanties de bonne gestion!"


 

 

Les élus du Groupe majoritaire UVO (UMP, UDI et non inscrits) au Conseil Général du Val d'Oise

 

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 14:14

Lors de ses derniers vœux à la population, Dominique Lefebvre, député et (toujours) Président de l'Agglomération de Cergy-Pontoise a mis en avant ses valeurs "de gauche".

Solidarité, mixité sociale, égalité des chances.... comme si quelqu'un pouvait être contre ! Les gens de droite étant réduits dans son esprit à de méchants égoïstes réactionnaires... En bref, Dominique Lefevbre est un bel exemple de la gauche donneuse de leçon !
 
Surtout quand nous relisons une de ces déclaration reprise dans le "Canard enchaîné" du 12 décembre dernier à propos son ami ministre Jérôme Cahuzac.
DL-Cahu
 
« Aujourd'hui, quand nous nous retrouvons au Racing, nous nous disons toujours : "Il n'y a pas de raison de laisser tout cela au riche !" »
 
On a l'impression d'entendre deux personnes différentes !
 
Rappelons que le droit d'entrée au "Lagardère Paris Racing" (club sportif réservé à l'élite) est de 6800 €, puis l'abonnement annuel est à partir de 1800 €.
De plus, il faut être parrainé par deux membres pour y rentrer.
Avec de tels tarifs et de la cooptation, on imagine bien la grande "mixité sociale" qui doit y régner et que la question de l' "égalité des chances" est bien lointaine ! 

Beaucoup de Cergyssois connaissaient la double vie parisienne de leur ancien Maire, voilà un exemple de son quotidien... on comprend peut-être mieux pourquoi Dominique Lefevbre a abandonné son mandat de Maire... les réalités de la vie des Cergyssois sont bien éloignés du cadre feutré du Racing.
 
Alors Monsieur Lefebvre quand on a des valeurs c'est bien de les exprimer, c'est mieux de se les appliquer. 

 

 

Alexandre Pueyo

Délégué de la 2ème circonscription

Responsable de Cergy

 
PS : De plus, cette déclaration est pour le moins étonnante quand il s'agit de soutenir un ami soupçonné d'avoir des comptes secrets en Suisse...

 

 

Lire l'article : Canard enchaîné D Lefebvre

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 22:44

Valérie Pécresse dénonce la nouvelle augmentation des tarifs de + 2,9% en moyenne au 1erjanvier 2013, votée aujourd’hui par la majorité de gauche au conseil d’administration du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF).

 

Pour Valérie Pécresse, présidente du groupe Mouvement Populaire au conseil régional d’Ile-de-France et administratrice du STIF, cette cinquième hausse depuis juillet 2010 est injustifiable, d’autant que les usagers les plus durement impactés sont ceux de la zone 1-4 qui vivent au quotidien la galère du RER.

 

En l’espace de deux ans et demi et alors que la qualité de service ne cesse de se dégrader dans les transports en commun franciliens, les usagers des zones 1-2 auront vu augmenter leur Pass Navigo mensuel de 8,50 € (+ 15%), ceux des zones 1-3 de 9,70 € (+ 13%) et ceux des zones 1-4 de 10,60 € (+ 12%).

 

D'ici à 2020, Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France et du STIF, prévoit même une hausse de 25% des tarifs, ce qui portera le tarif du Pass Navigo mensuel à 80 euros pour les zones 1-2.

 

Pour les élus du groupe Mouvement Populaire, cette nouvelle augmentation est d’autant plus inacceptable que Jean-Paul Huchon et ses alliés du groupe EELV détournent depuis 2012 une partie des recettes fiscales régionales qui leur ont été confiées dans le cadre du Grand Paris afin de moderniser les transports.

 

En 2013, ce ne sont pas moins de 51 millions d’euros qui ne seront pas affectés à la modernisation des RER. En 2012, ce sont 33 millions d’euros qui n’avaient pas été utilisés à rénover les transports franciliens.

 

A ce déplorable constat, il faut ajouter que depuis 2008, le STIF a inscrit à son budget près de 400 millions d'euros d'investissements qu'il n'a finalement pas dépensés.

 

Pour Valérie Pécresse et les élus du groupe Mouvement Populaire, le Parti Socialiste et Europe-Ecologie-Les-Verts ont définitivement trahi le pacte de confiance passé avec les Franciliens.

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 13:47

Depuis plusieurs semaines la Ministre du Logement, Cécile Duflot, parle de la possibilité de réquisitionner des logements ou des espaces de bureaux inoccupés pour y abriter le temps de l’hiver des SDF. Cette proposition fait débat en France depuis de très nombreuses années, la question de l’immobilier vide (notamment en Ile-de-France) étant régulièrement levée par des associations.

Problème de légalité, de coût, des périodes de réquisition, de la présence de bénévoles pour accueillir les SDF… les difficultés sont nombreuses face à une réalité insupportable pour un pays comme la France : la mort de froid de plusieurs dizaines de SDF chaque hiver.

On peut être pour ou contre ou réservé, mais on peut reconnaître que Cécile Duflot lance et alimente le débat, surtout depuis qu’elle a pointé du doigt l’Eglise parisienne.

 

Et bien Dominique Lefebvre, député du Val d’Oise, Maire de Cergy (encore pour quelques jours...) et Président de l’Agglomération de Cergy-Pontoise n’a tout simplement pas d’avis sur la question des réquisitions !


Pour preuve la réponse pour le moins surprenante qu’il fait à un journaliste de « StreetPress » à la question : « Que faut-il réquisitionner pour les SDF ? »

 

Sa réponse ? =>« Bah écoutez, là… là vous me posez une colle. »

 

Voir l’article sur le site en cliquant ICI

 

Qui n’a pas entendu parler de ce débat ? Surtout à l’Assemblée Nationale qui vient de voter une nouvelle loi sur le logement ! Mais Dominique Lefebvre ne sait pas quoi répondre.

 

Pourtant pendant la campagne électorale des législatives le thème du logement était pour lui « une priorité », un « axe majeur de sa politique », une « source de son engagement » selon ses propres mots.

Sa politique municipale a été centrée pendant plus de 15 ans sur la construction de logements à Cergy et dans l’agglomération.

Alors pourquoi a-t-il autant construit ? Et surtout pour qui ? Pour régler quels types de problème ? Questions que l'on est en droit de se poser au vu de sa non-réponse.

 

On attend d'un élu, qu'il ait une réflexion sur les sujets de sociétés, qu’il soit pour ou contre mais qu’il s’exprime ! Pas qu’il botte en touche !

 

Habitants de Cergy et de la 10ème circonscription du Val d’Oise, vous venez de découvrir comment Dominique Lefebvre suit ses dossiers et la valeur des engagements de sa campagne.

 

Que ceux qui ont le sentiment d’avoir un député qui ne sert à rien cliquent sur "J'aime" !

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 11:54

Peux-t-on encore croire au Grand Paris? Depuis six mois, tous les signaux envoyés par le Gouvernement entretiennent l'inquiétude sur un projet majeur pour notre région et son développement.


Cela commence par la nomination de Mme DUFLOT comme Ministre en charge de ce dossier alors qu'il s'agit d'une opposante notoire. Ensuite, c'est la non inscription du milliard d'euros au budget de l'Etat permettant à la Société du Grand Paris de lancer les premières opérations. Puis, ce sont les déclarations disparates laissant entendre qu'il faudra faire moins et pas tout de suite, alors même que la région Ile-deFrance vote son schéma d'aménagement pour les 20 prochaines années, entièrement basé sur le Grand Paris.


La solution du Gouvernement est venue comme d'habitude de la commande d'un énième rapport, à défaut d'avoir une nouvelle commission de réflexion. Seulement voilà, même ce rapport semble avoir du mal à voir le jour. Non seulement on ne sait pas quand il sortira mais plus grave encore, on nous laisse entendre qu'il ne sera pas rendu public.


Que nous cache-t-on? Ce sujet est suffisamment important pour notre territoire et engage des enjeux colossaux pour se permettre de jouer au chat et à la souris. Dans un contexte économique extrêmement tendu, il est au contraire fondamental d'être le plus transparent possible et que gouvernement, élus et acteurs locaux travaillent ensemble, en confiance.



Stéphanie VON EUW

Conseillère régionale d'Ile-de-France

Adjointe au Maire de PONTOISE

 

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 09:43

Le groupe Union pour le Val d'Oise a pris connaissance avec beaucoup de satisfaction de la décision du Conseil d'Etat de valider définitivement l'élection de notre collègue Marie-Evelyne Christin.

 

Notons en premier lieu que tous les recours déposés contre les élus de notre groupe ont été rejetés. Marie-Evelyne Christin rejoint en cela son collègue Xavier Péricat dont l’élection avait été validée le 24 septembre 2012. Le Conseil général ne changera donc pas de majorité sur tapis vert.

 

Cette décision, à laquelle nous nous attendions, constitue une bonne nouvelle pour les valdoisiens et les sannoisiens en particulier. Pour les valdoisiens puisque la majorité qu'ils ont choisie le 27 mars restera entière, unie et soudée pour continuer les réformes engagées au service d’une ambition pour le département. Pour les sannoisiens puisque leur vote est respecté et l'élue qui les représente au Conseil général, avec pragmatisme et responsabilité, pourra poursuivre son action.

 

Nous saluons le courage de Marie-Evelyne Christin qui s'est engagée pleinement dans le fonctionnement de notre institution en tant que Présidente de la Commission Sports & Jeunesse, et représente aujourd'hui un des moteurs de notre majorité. Malgré la longueur, l'opacité et les rebondissements de la procédure, dus autant à la complexité de la justice administrative qu'aux manœuvres de son adversaire, elle a su faire preuve d’un sang froid tout à fait remarquable. Depuis mars 2011, elle conduit très efficacement les affaires dont elle a la charge, sans que rien ne la détourne des objectifs de sa mission au service des valdoisiens.

 

La validation du scrutin par le Conseil d'Etat a nécessité que Marie-Evelyne Christin aille personnellement à la rencontre de tous les Sannoisiens dont le vote était contesté (89 au total), afin qu'ils produisent une attestation sur l'honneur prouvant qu'ils s'étaient bien déplacés et acquittés de leur devoir de citoyen. La vérité est rétablie, et nous exprimons notre joie que Marie-Evelyne Christin conserve et son mandat et la tête haute.

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 19:57

"Au moment où l'UMP se retrouve pour la première fois dans l'opposition depuis 15 ans et alors qu'une véritable guerre des chefs divise le parti, Henri Guaino, candidat déçu et désavoué aurait bien des choses à dire. L'ancienne plume et conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, qui manie aussi bien la langue de bois que la langue de vipère ne cesse de faire l'actualité depuis qu'il n'est plus réduit à siéger dans l'ombre de son président. Comparaison du mode de fonctionnement de l'UMP aux dictatures nord-coréenne et cubaine, coups d'éclat sur des plateaux télé, publication d'un livre...

Avec ce livre Le Jour et la nuit, Henri Guaino se dédie corps et âme à la restitution de ce qui est pour lui l'honneur bafoué de Nicolas Sarkozy, chaque faute, chaque incartade, chaque incompréhension est examinée et aussitôt réparée. Dans une discussion imaginaire avec son vieil instituteur, l'ancienne plume du président essaie de se mettre à la place de la critique pour mieux la démonter, mais ne parvient pas à faire oublier qu'il est à la fois juge et parti, et que cette critique ne va jamais aussi loin que la défense qui la suit.

Homme du peuple, théoricien de la lutte contre la "fracture sociale " ayant value la victoire à Jacques Chirac en 1995, il sera intéressant d'entendre l'avis d'Henri Guaino sur ces sujets qui lui sont chers, alors que cette fracture se creuse de plus en plus, et que la mobilité sociale se vérifie de moins en moins, sans aucun changement sous l'ère Sarkozy, dont il est pourtant si prompt à vanter le bilan."

 

Mercredi 17 octobre 2012 à 20h00.

Entrée libre et gratuite.

Grand Amphithéâtre de l'ESSEC

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 15:45

"Pour son 53ème débat inaugural, Les Mardis reçoivent Nathalie Kosciusko-Morizet - aka NKM.

 

Aujourd'hui député-maire de Longjumeau, elle a été porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle. Figure emblématique des gouvernements Fillon, NKM est sur le devant de la scène depuis qu'elle s'est déclarée candidate à la présidence de l'UMP, espérant élever le débat au-dessus du conflit de personnalités entre MM. Fillon et Copé.

 

Ainsi, en cette rentrée politico-médiatique bien mouvementée, entre une droite qui se déchire et une gauche qui déçoit, NKM mise sur sa fraîcheur pour s'imposer dans les débats.

 

Avec elle, nous parlerons donc du fond, d'abord : son parcours brillant des bancs de l'X à l'Assemblée nationale, ses convictions écologiques, ses ambitions pour le futur. Mais aussi sa position tranchée vis à vis du FN, le bilan de la campagne présidentielle, et son analyse des premiers mois de François Hollande à l'Elysée. Et puis nous parlerons bien sûr de la forme. Comment la plus connectée et la plus branchée des députés se différencie-t-elle des autres ténors de l'opposition dans sa communication et sur notamment Twitter - à l'heure où les critiques à l'égard de la presse sont récurrentes."

 

Mardi 18 septembre 2012 à 20h00.

Entrée libre et gratuite.

Grand Amphithéâtre de l'ESSEC

Partager cet article

Repost0

Nous contacter

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Recherche