Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 13:14

Lors du dernier conseil municipal, Pierre Léchaudé, conseiller d'opposition et Délégué cantonal UMP, est revenu sur les récentes pannes de chauffage survenues dans plusieurs résidences reliées au chauffage urbain de Cergy-Pontoise (Cyel).

Vois aussi notre article du 3 février dernier en cliquant ICI

 

Voici son intervention :

 

" Monsieur le Maire décidément les hivers se suivent et se ressemblent à Cergy. L’année dernière les habitants de la Bastide étaient frappés par une panne de chauffage urbain.

Cette année, les habitants de la Chamade, des Rainettes ainsi que des immeubles place des Colonnes sont à leur tour été privés totalement ou partiellement de chauffage urbain.

Certes, cette année la réaction a été rapide pour mettre à la disposition des habitants des chauffages d’appoint individuel (l’habitude sans doute) ainsi que de promettre un remboursement de leur facture d’électricité. C’est quand même le moins que l’on pouvait faire.

 

Aujourd’hui le réseau de chauffage urbain est géré par CYEL, filiale de DALKIA, avec laquelle la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) a signé une Délégation de Service Publique (DSP).

Ce réseau de chauffage urbain alimente plusieurs villes de la CACP. Dans toutes ces villes, sauf à Cergy, il ne semble pas y avoir de difficultés. Les difficultés sont concentrées sur Cergy, et plus particulièrement sur Cergy-Saint-Christophe. Une résidence de touchée en 2011 et trois en 2012.

 

Maintenant, lorsque l’on regarde le réseau de chauffage urbain de la CACP, on constate que Cergy-Saint-Christophe est en bout de réseau. Tout le monde le sait, c’est même pour cette raison que la chaufferie auxiliaire de la plaine des Linandes a été mise en service. Mais même avec cette chaufferie auxiliaire en service les difficultés ne sont toujours pas réglées, elles semblent même empirer.

 

Dans votre lettre aux habitants du 13 février 2012 vous dites, en substance, que vous n’êtes pas responsable de ces pannes, que c’est la faute des bailleurs qui n’entretiennent pas les réseaux secondaires de chauffage. Vous leur dites également que l’installation est entartrée au niveau de l’échangeur entre le réseau CYEL et les réseaux secondaires.

 

Monsieur le Maire, la première question est :

L’échangeur de chaleur entre réseau primaire et réseau secondaire à qui appartient-il ? Qui en a la maintenance ? Est-ce que cela est bien spécifié dans la DSP ?

 

De plus lors de la signature de la DSP tout le monde savait qu’il y avait d’importants travaux à réaliser sur ce circuit de chauffage urbain.

Monsieur Le Maire qu’avez-vous signé comme travaux dans la DSP ? Sous quels délais ces travaux doivent-ils être réalisés par CYEL ? Où en sont-ils ?

 

D’autre part dans la DSP des indemnités ont-elles été prévues pour les bailleurs et les usagés en cas de rupture d’alimentation de chauffage urbain ?

Monsieur Le Maire aujourd’hui ce réseau alimente 25.000 logements et 600.000 m² d’équipements publics et bureaux.

Donc ce réseau alimente l’équivalent de 35 000 logements. Or, on nous annonce pour 2013 le raccordement supplémentaire de 10 000 logements soit une augmentation de  + 25 %.

 

Ce qui nous inquiète aujourd’hui, c’est l’augmentation des raccordements. Dans les deux prochaines années ne va-t-elle pas déséquilibrer et fragiliser encore plus ce réseau de chauffage urbain ?

Monsieur Le Maire que prévoie la DSP afin que l’extension du réseau de chauffage urbain ne vienne pas dégrader la qualité du service qui est dû à nos concitoyens ? Je dirais même, qu’est-il prévu pour la restauration et la pérennisation de cette qualité de service en matière de chauffage urbain ?"


Pierre Léchaudé

Partager cet article

Repost0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 12:59

Pour soutenir le lancement de campagne de Nicolas Sarkozy, les militants et sympatisants de l'UMP se sont rendus sur tous les marchés du Val d'Oise.

Samedi sur le marché de Saint-Christophe, Elodie L, déléguée de la 10ème circoncription a "menée" son équipe de distributeurs pour aller à la rencontre des Cergyssois. (Photo ci-après)

Dimanche, c'est avec Alexandre Pueyo, responsable de ville, qu'ils se sont rendus sur le marché de Cergy-le-Haut.

marché st C

Partager cet article

Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 11:17

Diverses activités comme la voile, le pédalo ou la baignade y ont été adaptées pour accueillir des personnes à besoins spécifiques.

Le Trophée vient donc récompenser la dynamique d'accueil ainsi développée.

Le Conseil Général se réjouit de cette reconnaissance. Le financement qu'il apporte à la base de loisirs (740.000 € en 2011) est destiné à soutenir l'accueil et les activités, en particulier pour les personnes en situation de handicap.

 

Les Trophées de l'accessibilité, placés sous le haut parrainage du Premier Ministre, François Fillon, récompensent des initiatives remarquables. La Base de loisirs  a reçu le trophée dans la principale catégorie : "accessibilité, intégration, mixité et citoyenneté".

 

Les travaux réalisés ont permis de faciliter la circulation des personnes à mobilité réduite : parkings accès handicapé, cheminements, rampe d'accès au ponton. Audioguide et audioplage répondent aux besoins des personnes déficientes visuelles. Au total, une quinzaine d'activités sont accessibles en pratique libre ou avec un éducateur : catamaran, escalade, tir à l'arc, barque, pédalo...

Partager cet article

Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 17:46

 

Chers amis,

 

Avant d'écouter ce soir à 20h00 sur TF1 Nicolas Sarkozy, je vous conseille de lire son interview accordée au Figaro Magazine et publiée la semaine dernière. Plus loin que les simplifications journalistiques (recours au référendum notamment pour les « chômeurs », droitisation du discourt…) prenez connaissance des « valeurs pour la France » que développent le Président.

 

Pour lire l'interview cliquez ICI

 

Alexandre Pueyo

Délégué de la 2ème circonscription

Responsable de Cergy 


Partager cet article

Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 15:41

Axel Poniatowski, Député de la 2ème circonscription du Val d'Oise (dont fait parti Cergy-sud), fait actuellement distribuer un questionnaire pour recueillir l'avis des habitants de sa circonscription.

Principales réformes des 5 dernières années, action de la France dans le monde, mais aussi vos priorités futures aussi bien sur le plan national que local, de nombreux sujets sont abordés.

 

Vous pourrez aussi donner vos impressions et sentiments sur son action personnelle au cours de ces 2 derniers mandats.

 

Pour y répondre, téléchargez le questionnaire ci-après et renvoyez le à l'adresse indiquée.

 

 

Sincèrement,

 

Alexandre Pueyo

Délégué de la 2ème circonscription

Responsable de Cergy

 

 

 

Cliquez sur ce lien :


Questionnaire circo AP 2012

Partager cet article

Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 13:00

Les sites internet d'information locale, Vonews.fr et Actucergy.fr, invitent leurs lecteurs à répondre à notre sondage sur Cergy-Préfecture.

 

 

Sur Vonews.fr (cliquez ICI pour rejoindre la site)

L’UMP de Cergy lance un sondage sur Cergy Préfecture à destination de tous les habitants

 

Alors que la mairie socialiste de Cergy a fait appel à 3 cabinets d’architectes pour présenter des projets de restructuration du quartier de Cergy-Préfecture, l’UMP s’oppose au projet et estime que le maire souhaite « une urbanisation massive de Cergy Préfecture ». Pour protester, l’opposition municipale a distribué des tracts dans le quartier et ses alentours. Elle appelle maintenant tous les habitants à répondre à un sondage sur l'avenir de Cergy-Préfecture afin d'obtenir l'avis des habitants sur plusieurs questions.

 

 

 

Sur Actucergy.fr (cliquez ICI pour rejoindre la site)

Cergy : Quel Avenir Pour Cergy-Préfecture ?

( Quartier de la Préfecture - structurae.de - Image libre de diffusion ).

Le groupe UMP de Cergy invite l’ensemble des Cergyssois à voter sur son blog à un sondage concernant le futur quartier de la Préfecture.

Le sondage est disponible en cliquant-ici.

Partager cet article

Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 08:32

La commission d’enquête parlementaire, présidée par le socialiste du 93 Daniel Goldberg, a passé trois heures hier sur la ligne A et a pu tester les « galères » quotidiennes des usagers.

Carole Sterlé | Publié le 07.02.2012

 

Pour lire l'article directement sur le site du Parisien Cliquez ICI

 

Après le RER B la semaine dernière, le RER A. Hier matin, quatre députés de la commission d’enquête parlementaire sur le RER ont poussé les tourniquets de cette ligne qui représente la moitié du trafic express régional. Sur la ligne A, et transportent plus d’un million de voyageurs par jour, de Cergy (Val-d’Oise), Poissy et Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne) et Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne).

Certes les auditions, menées tambour battant depuis janvier à l’Assemblée nationale, d’usagers, de dirigeants, et bientôt de ministres, ont déjà permis aux députés d’affiner leur idée. Mais rien ne vaut une sortie à l’heure de pointe. Hier matin, Pierre Morange (, Yvelines), rapporteur, Daniel Goldberg, président (PS, Seine-Saint-Denis), Axel Poniatowski (UMP, Val-d’Oise) et Jean-Yves Le Bouillonnec (PS, Val-de-Marne) ont tenté le voyage. De Cergy-Préfecture (Val-d’Oise) à La Défense (Hauts-de-Seine), il leur a fallu presque trois heures, trois trains et un bus.

 

6h40, Châtelet, place assise pour tous. « On a de la chance, c’est une nouvelle rame », lâche Daniel Goldberg en voyant arriver le train à étages qui propose depuis novembre « 900 places de plus aux heures de pointe ». Matériel tout neuf avec des panneaux d’information numériques. Axel Poniatowski grimpe à Charles-de-Gaulle et Pierre Morange à Nanterre-Préfecture. Accompagnée de trois fonctionnaires parlementaires, la troupe est presque au complet pour rejoindre Cergy-Préfecture.

 

7h17, Cergy-Préfecture, air glacial. « Avec 59 000 voyageurs par jour, la branche Cergy ne dispose que de 12 trains par heure en heure de pointe, alors que la branche Poissy en a 10 pour trois fois moins de voyageurs », explique le maire (PS) de Cergy, Dominique Lefebvre, venu accueillir les députés. Un président d’association d’usagers, Marc Ehrhart, qui part travailler à Paris repère vite les officiels : « Tous les jours il y a des retards, vendredi j’ai mis une heure quinze pour faire Achères-Auber. » Pour échapper à l’air glacial, quelques passagers se réchauffent à l’intérieur du point d’information voyageurs. « Pas un jour sans que ce soit difficile, témoigne une employée SNCF derrière le comptoir. Les gens sont énervés. » Daniel Goldberg raccroche son téléphone : « Jean-Yves Le Bouillonnec est coincé à Châtelet… »

 

8h14, colis suspect… terminus Achères. Le groupe repart. Trois stations plus loin, message dans les rames : « En raison d’un colis suspect en zone RATP, ce train ne prend plus de voyageurs. » Soupirs désabusés dans la rame bondée. « On nous traite comme des bestiaux », lâche une élégante quinquagénaire, qui met « souvent plus d’une heure pour un trajet de trente-cinq minutes ». Les voyageurs sortent en gare d’Achères (Yvelines), résignés, sans croire à la délivrance annoncée pour 8h22. Un autre train arrive sans annonce aux passagers, serrés sur le bord du quai enneigé et glissant. C’est celui de la ligne L, qui rejoint Saint-Lazare. Les voyageurs grimpent aussitôt. Il faut se serrer pour se faire une place. Descente à Nanterre-Université pour récupérer la ligne A.

 

9h40, trains inaccessibles et malaise. Nanterre-Université, nouvelle annonce sur les quais : « En raison d’un malaise à Nation, aucun train jusqu’à Cergy-Poissy. » « Il faut revoir les procédures, un seul incident paralyse toute l’Ile-de-France », commente Axel Poniatowski. Au guichet, on peut se procurer une attestation de retard. Les trains pour Paris sont pleins à craquer. Pas moyen de monter. Finalement, les députés partent en bus pour Nanterre-Préfecture, où la relève SNCF-RATP a lieu. Au bas des escaliers, le Stetson de Jean-Yves Le Bouillonnec se profile enfin. Il patiente depuis une heure. Tout le monde saute dans le wagon lorsque la sonnerie des portes retentit pour La Défense.

 

10 heures, dans la gare fantôme de La Défense. Les députés terminent leur périple dans la gare fantôme, construite en 1975 et qui n’a jamais servi. Elle pourrait peut-être avoir une nouvelle vie dans ce quartier d’affaires où 85% des 180000 salariés viennent travailler en transports en commun.

 

Le Parisien.fr

Partager cet article

Repost0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 13:41

" Mademoiselle, Madame, Monsieur,

 

Depuis plus de dix ans, l’exécutif de la Communauté d’Agglomération n’a pas permis à notre territoire l’expansion qu’il méritait, dans un cadre de vie préservé.

 

Le bilan, vous le connaissez, on pourrait le résumer par :

> Moins d’emplois,

> Moins de sécurité,

> Moins de salubrité,

> Plus d’impôts locaux,

> Plus de dettes,

> et toujours plus de béton…

 

Cergypontaine de naissance, de racines multiculturelles, conseillère municipale depuis plus de dix ans à Osny, déléguée en charge de la jeunesse, je ne fais pas partie de ces professionnels de la politique.
Salariée, je veux développer une autre vision de la société, alliant la défense des grands acquis sociaux issus du gaullisme, le développement de la participation et de l’entreprenariat, et la croissance verte.

 

J’ai donc décidé d’être candidate aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012 dans la dixième circonscription* du Val d’Oise, pour relever, à vos côtés, les défis des prochaines années. Vous pourrez suivre mon programme tout au long de la campagne, notamment sur mon site internet : www.audreytamborini.fr

 

J’ai la conviction que nous sortirons de cette crise grâce à nos talents, nos innovations.

 

Ma candidature aux élections législatives, je la place sous le signe de la majorité présidentielle. Je reconnais volontiers que tout n’est pas parfait, mais je crois plus encore qu’il faut avoir la justesse de dire que le Président de la République, le Chef du Gouvernement et nos Députés font face à la crise avec responsabilité, force et courage.

 

Dans le même temps, l’offre politique locale de gauche se montre incapable de préserver le tissu économique construit par la précédente majorité, pire, il choisit de détruire des zones d’activité au profit de nouveaux bétonnages.


Je veux aussi que ma candidature donne aux habitants de la 10ème circonscription une nouvelle image de la politique. Un Député doit être accessible, représentatif, à l’écoute de tous ses concitoyens, et ne pas cumuler de nombreux mandats.

 

Ma mission au service des Osnyssois m’a permis de prouver ma capacité à exercer ce mandat au service de tous, avec efficacité, probité, en demeurant proche du terrain, et à l’écoute de leurs préoccupations.
Je souhaite poursuivre cette action en donnant une impulsion, une nouvelle dynamique à notre jeune circonscription.

 

C’est pourquoi, je sollicite votre confiance et compte sur vous pour voter pour moi, votre future Députée, aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012. "

 

 *Boisemont, Boissy l’Aillerie, Cergy Nord, Courdimanche, Jouy le Moutier, Menucourt, Osny, Puiseux-Pontoise, Vauréal.

Partager cet article

Repost0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 11:32
Invité de VOtv, le président de l'UMP Val d'Oise explique qu'il n'accorde aucune caution aux sondages qui donnent actuellement perdant le président de La République. Pour lui Nicolas Sarkozy sera réélu. « Il porte en lui ce dynamisme pour que les choses se réalisent », estime Axel Poniatowski.  

"Nicolas Sarkosy est actuellement challenger", note le député UMP avant de déclarer : "Vous n'avez aucun exécutif, depuis 2009 dans l'union européenne, qui ne soit sorti vainqueur d'élections du fait de la crise. Nicolas Sarkosy fera exception à cette règle. Il porte en lui ce dynamisme pour que les choses se réalisent, se fassent. Il faut avoir une sacrée dose de conviction auprès des collègues de l'Union Européenne et des grands de ce monde pour faire passer ses idées".

 

 

Pour regarder la video de l'Interview CLIQUEZ ICI

Partager cet article

Repost0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 08:00

APRES LA CHAMADE, LA PLACE DES COLONNES !

 

Alors que la vague de froid arrive sur la Région et est appelée à durer voici que le cauchemar des habitants de « La Bastide » en novembre 2010, privés de chauffage faute d’entretien des tuyaux par la Communauté d’Agglomération, se reproduit.

Mais cette fois-ci ce sont les habitants de la résidence La Chamade qui ont à souffrir d’une panne de chauffage. La cause ? Encore des problèmes canalisations et de raccordement !

 

Et nous apprenons aujourd’hui même que c’est au tour des immeubles de la Place des Colonnes de subir une panne du chauffage urbain.

 

Les problèmes des réseaux de chaleur à Cergy ne sont pas nouveaux. Il y a quelques années la Tour Bleue (Cergy-Préfecture) avait été privée de chauffage urbain en plein hiver, l'année dernière La Bastide, cette année de nouvelles résidences...

 

Les problèmes de chauffage commencent à ressembler à ceux de l'éclairage public, ou chaque nuit un quartier différent de la ville est plongé dans le noir ! Aurons-nous chaque hiver une résidence différente privée de chauffage ?

 

Le Maire socialiste de Cergy et Président de l'Agglomération est forcément au courant du problème alors, à quand de vrais travaux de structures ?

 

A l’UMP Cergy, nous demandons l'accélération de ces travaux qui sont certes coûteux, mais qui doivent être faits rapidement.

 

On peut aussi se demander si la délégation de service publique que l'Agglomération de Cergy-Pontoise a signé avec Dalkia (créant le réseau Cyel) et qui prévoyait d’importants travaux, a bien été négociée au niveau des délais de réalisation ?

Nous nous inquiétons des perspectives de développement de Cyel qui devrait à horizon 2013 voir le raccordement de près de 10 000 nouveaux logements !!

Avec quelle qualité de service au vu de la situation actuelle ? Avec quelle sécurité ?

 

Nous attendons des décisions courageuses, sinon on recommencera en 2013, et nous apprendrons en plein milieu de l'hiver qu'une nouvelle résidence de Cergy Saint-Christophe est sans chauffage.

 

De plus le bailleur ne doit pas « procéder à des remboursements sélectifs des factures d'électricité » mais rembourser au plus vite les habitants qui n'ont pas à avancer l’équivalent de 3 mois de chauffage électrique.

Partager cet article

Repost0

Nous contacter

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Recherche