Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 16:38

Le décret numéro 2014-168 portant délimitation des cantons dans le département du Val d’Oise a été publié ce matin au Journal Officiel. Le Conseil général rappelle que son Assemblée délibérante avait donné, à l’occasion de sa séance du 18 octobre 2013, un avis négatif sur le projet de décret qui lui était soumis.

Les élus pointaient alors un redécoupage manifestement arbitraire, poursuivant des objectifs électoraux et politiciens, faisant peu de cas de la bonne représentation des territoires et des valdoisiens et ne servant pas l’objectif d’une meilleure gouvernance de département.

Les semaines suivantes, ce sont plusieurs dizaines de communes du Val d’Oise qui, à la suite du Conseil général, ont envoyé un avis négatif de leurs Conseils municipaux au Conseil d’Etat, en pointant les faiblesses des choix du Ministre de l’Intérieur.

En France, 55 départements, soit la majorité d’entre eux, ont déjà rendu un avis défavorable sur leur nouvelle carte. Parmi eux, des départements administrés par la gauche aussi emblématiques que la Corrèze par exemple.

En Ile de France, seuls les départements du Val de Marne et de l’Essonne ont donné un avis favorable. On assiste donc à un large refus des projets du Gouvernement.

Le Conseil général, conformément à ce qu’il avait annoncé, prépare dès aujourd’hui un recours contentieux devant le Conseil d’Etat visant à faire annuler ce décret qui charcute la carte des cantons.

Il appelle l’ensemble des acteurs du territoire, élus, représentants des chambres consulaires, électeurs ou contribuables valdoisiens, à exposer également leurs griefs devant la section du contentieux du Conseil d’Etat.

"Nous allons proposer aux communes, qui ont déjà rendu des avis négatifs par dizaines, d’accompagner la démarche du Conseil général en déposant des recours. Je leur enverrai dans les prochains jours un courrier pour leur exposer la méthode, qui est relativement simple"

Arnaud Bazin, Président du Conseil général du Val d'Oise

Liens :

Le décret n°2014-168 du 17 février 2014 portant redécoupage des cantons du Val d'Oise

L'avis du Conseil général du 18 octobre 2013 relatif au redécoupage des cantons

 

 

Partager cet article

Repost0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 18:04

liste-gazette-2014.png

Partager cet article

Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 20:20

Thierry Sibieude dévoile sa liste, à un mois du premier tour des élections municipales à Cergy. Le candidat UDI, soutenu par l’UMP, s’appuiera sur 44 colistiers. Deuxième sur sa liste : Tatiana Priez, 34 ans , habitante de Cergy Saint-Christophe et déléguée de parents d’élèves.

A un mois du premier tour des élections municipales à Cergy, Thierry Sibieude a levé le voile sur sa liste. Elle compte 44 colistiers, provenant des différents quartiers de Cergy. « Des femmes et des hommes avec qui j’ai construit un programme cohérent, ambitieux et réaliste, nourri par des expériences personnelles, professionnelles et associatives notamment, précise le conseiller général. Des femmes et des hommes rassemblés derrière moi, adhérent naturellement au projet que je porte. »

Sur cette liste, Tatiana Priez figure en deuxième position. Cette habitante de Cergy Saint-Christophe, responsable administrative et financière, et présidente d’une ASL est aussi déléguée de parents d’élèves. On retrouve également les conseillers municipaux d’opposition Armand Payet, cadre financier, Mohammed Lamine Traoré, conducteur de travaux ou encore Jacques Vasseur, retraité. Alexandre Pueyo, responsable de l’UMP à Cergy est également présent.

Lire l'article sur Vonews.fr

Partager cet article

Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 10:57

Nouvel axe développé cette semaine : "Engager des actions de solidarité efficaces et durables"

Retrouvez ce tract sur : http://sibieude2014.com/solidarite/

 

solidarite-1.jpg

solidarite-2.jpg

Partager cet article

Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 14:48

 Le vote blanc vient d'être reconnu mais attention pas pour les prochaines municipales ! 

vote blanc

Le Président du Groupe UMP à l'Assemblée Nationale, Christian Jacob, a d'ailleurs indiqué que son groupe avait voté pour la proposition de loi instaurant la reconnaissance du vote blanc, mais qu’il regrettait son application tardive (pour la première fois lors des élections européennes du 25 mai prochain)

"Nous allons voter effectivement cette proposition de loi", a déclaré Christian Jacob, mais "à partir du moment où le texte est voté, je trouve que c'est un peu stupide de ne pas le mettre en application pour les prochaines élections [municipales]", rejoignant la position de l'UDI, à l'origine de ce texte.

 

Quelles seront les conséquences de cette reconnaissance sur les décomptes de vote ?

 

Lors du dépouillement, il sera dorénavant compter d'un côté les votes nuls, les votes non conformes et d’un autre côté les blancs, qui expriment une volonté de ne voter pour aucun candidat. En outre, les enveloppes vides seront maintenant considérées comme des bulletins blancs.

 

Par contre les votes blancs ne seront pas décomptés dans le résultat final pour la proclamation des résultats.

 

Partager cet article

Repost0
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 20:17

liste-sur-carte-cergy.png

Dans 5 semaines, les Cergyssois auront à faire un choix capital, déterminant, crucial pour l’avenir de Cergy.

Depuis 25 ans, notre ville prend du retard parce que l’équipe en place ne s’est jamais fixée de cap. Quand des opportunités se sont présentées, sa gestion hasardeuse des dossiers stratégiques s’est trop souvent soldée par des échecs irréversibles. C’est pourquoi en 25 ans, Cergy ne s’est jamais positionnée favorablement et durablement sur l’échiquier économique régional. Cergy a perdu la confiance des entrepreneurs et des investisseurs.

Les politiques de saupoudrage, d’apparence et de communication ont définitivement fini de camoufler les carences d’un système en manque d’inspiration et de vision pour Cergy et son territoire.

«Des femmes et des hommes déterminés à provoquer le choc d’attractivité dont Cergy a besoin»

Cergy a besoin d’une vision ambitieuse, d’un projet réaliste et d’une dynamique nouvelle, portés par des femmes et des hommes déterminés à réunir toutes les conditions nécessaires pour provoquer le choc d’attractivité devenu indispensable : disposer d’un cadre de vie agréable, garantir une offre de transports de qualité efficace, se saisir de la question de la réussite scolaire et de l’égalité des chances, proposer un métier à chaque Cergyssois, tirer profit de la présence d’établissements d’enseignement supérieur de haut niveau, mener des actions de solidarité justes, équiper le territoire pour être compétitif, tout cela en maîtrisant les dépenses et en ayant une approche responsable de la gestion communale. Voilà ce que nous proposons pour les 6 ans à venir.

«Des femmes et des hommes engagés et investis qui ont participé activement à l’élaboration du programme»

Depuis plusieurs années, je travaille au quotidien avec des Cergyssois engagés qui vivent Cergy, pour certains d’entre eux depuis plus 40 ans, et qui aspirent au changement. Des femmes et des hommes  avec qui j’ai construit un programme cohérent, ambitieux et réaliste, nourri par des expériences personnelles, professionnelles et associatives notamment. Des femmes et des hommes rassemblés derrière moi, adhérant naturellement au projet que je porte. 64 réunions en groupes de travail et 3 séminaires mobilisant plus de 100 soutiens se sont tenus depuis près de 16 mois pour définir les 8 axes du programme et ses 40 mesures. Cette co-construction est à l’image de la philosophie de travail que je souhaite proposer mettre en œuvre dès le mois d’avril 2014.

«Des femmes et des hommes partageant des valeurs communes, au service de l’intérêt collectif»

Une équipe soudée s’est constituée au fil des mois, représentative de toute la richesse de la vie locale et dont les principales motivations reposent sur le bien vivre ensemble, l’unité, la solidarité et l’ambition pour Cergy, pour ses habitants et pour ses enfants.

Une liste composée de 45 Cergyssoises et Cergyssois se présente donc au suffrage des Cergyssois sur la base des valeurs fondamentales de partage, d’écoute, de travail et d’engagement au service de l’intérêt collectif. Ces femmes et ces hommes ont d’ailleurs élaboré puis tous signé une charte visant à inscrire dans le temps ces principes essentiels.

Thierry Sibieude

Partager cet article

Repost0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 10:00

Vous trouverez ci-après le 3ème axe du projet de Thierry Sibieude pour Cergy et les Cergyssois.

Cette semaine : "Soutenir les initiatives culturelles et sportives"

 

Vous pouvez aussi retrouver cette publication sur son site de campagne : http://sibieude2014.com/culture-et-sport/

 

culture-sport-1.jpgculture-sport-2.png

Partager cet article

Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 15:17

moi-record.png

 

 

MERCI !!

Partager cet article

Repost0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 20:51

A une semaine du dépôt officiel des listes pour les élections municipales, l’UMP est en ordre de marche. Les listes de l’UMP ou soutenues par l’UMP, présentes dans la quasi-totalité des communes de plus de 3 500 habitants du département, sont placées sous le signe de l’engagement de proximité et de terrain mais aussi sous le signe du rassemblement afin de conforter les villes déjà dirigées par l’UMP et de faire basculer un maximum de villes aujourd’hui détenues par la gauche.

L’UMP nourrit les plus grands espoirs pour ce scrutin municipal. La qualité des équipes constituées, qui allient expérience et renouvellement (la quasi-totalité des jeunes populaires sont aujourd’hui candidats sur une liste municipale), la dynamique d’union engagée très tôt mais aussi la mobilisation sans précédent qui se crée autour d’elles, augurent d’une recomposition politique en profondeur dans le Val d’Oise. Le contexte politique national, théâtre des atermoiements d’un gouvernement aux abois, ne fait que renforcer la détermination et l’optimisme des candidats UMP qui constatent chaque jour le besoin des Français d’une politique concrète, rationnelle et claire qui fait tant défaut aujourd’hui.

La force de l’UMP 95 est d’avoir su engager un processus d’investiture et de soutien simple et précis, accepté de tous. C’est ainsi que la totalité des candidats de l’UMP auront été désignés dans le courant de l’année 2013.

C’est dans ce cadre que je rappelle d’ailleurs très officiellement que seuls Philippe ROULEAU à Herblay et Michèle BERTHY à Montmorency peuvent se revendiquer de l’investiture de l’UMP. Si des candidats devaient déposer une liste en contradiction avec les décisions du comité départemental, les procédures de sanction de l’UMP s’appliqueraient automatiquement et selon une procédure accélérée.

La dernière ligne droite est maintenant en vue. Ce sont des équipes plus motivées que jamais, sentant le vent de la victoire souffler, qui s’engagent aux services des habitants du Val d’Oise. Au soir des 23 et 30 mars, l’UMP sera en force au rendez-vous.

 

Axel Poniatowski

Député, Président de l'UMP Val d'Oise

 

Partager cet article

Repost0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 17:19

Depuis le 1er janvier 2014, les Valdoisiens et les Franciliens ont vu le prix de leurs titres de transports augmenter. Cette nouvelle hausse, la 6e depuis 2010, porte l'augmentation des tarifs pour les PassNavigo annuels et mensuels à +14,5% en 4 ans. Pour les Valdoisiens (zones 4 et 5), cela représente un surcoût moyen de 109,2€ sur leur PassNavigo annuel…

 

Ces augmentations répétées sont le fruit de la politique menée au Syndicat des Transports d'Ile-de-France (STIF) et au Conseil régional par Jean-Paul Huchon et sa majorité écolo-socialiste élue en mars 2010. En 2014, elle se conjugue avec la hausse de la TVA dans les transports en commun (qui passe de 7 à 10%), appliquée  par François Hollande et en vigueur depuis le 1er janvier. Et d'après les perspectives budgétaires de la Région, une hausse de 3% par an est prévue jusqu'en 2025, date à laquelle l'abonnement mensuel pour les zones 1-5 coûtera 161€ contre 109,9 en 2010…

 

Cette hausse incontrôlée et inacceptable des tarifs ne correspond pourtant pas à l'amélioration de la qualité de service dans les transports franciliens. Les Valdoisiens constatent quotidiennement, sur les lignes A, B, C et D du RER, et sur les lignes H, J et L du Transilien, la dégradation catastrophique de la régularité et de la fiabilité des réseaux. Les investissements en direction du matériel roulant, des infrastructures, et des systèmes de communication et d'information aux voyageurs ne sont toujours pas au rendez-vous, malgré les promesses électorales de Jean-Paul Huchon en 2010. Cet immobilisme coupable pénalise gravement les perspectives de développement de la Région capitale à court et moyen terme.

 

Elément clé de l'attractivité du territoire et atout déterminant pour le développement économique, l'accès à des réseaux de transports efficients est également central dans l'amélioration quotidienne de la qualité de vie. Notre majorité, consciente de ces enjeux, assume l'ensemble des compétences du Conseil général en matière de transports pour offrir aux Valdoisiens des services adaptés aux réalités du territoire : fluidité du trafic et amélioration du réseau ferré en zones urbaines, entretien et amélioration des infrastructures routières et de la desserte en bus pour les zones rurales.

 

Depuis 2011, malgré les difficultés financières, le Conseil général du Val d'Oise est redevenu un acteur majeur dans les politiques de transports, comme en témoignent les mises en service des lignes de tramway T2 à Bezons et T5 à Garges-Sarcelles, cofinancés à hauteur de 30 millions d'euros.

 

Nous avons également mis en place le dispositif ARCC (Aides aux Routes Communales et Communautaires) afin d’aider les communes et les intercommunalités à entretenir leurs routes. Ce dispositif vise notamment les communes rurales, dont les capacités financières  sont souvent insuffisante au regard de l’importance de leur réseau routier. Ce sont ainsi plus de 9,3 millions d’euros de subventions départementales dont les communes valdoisiennes ont pu bénéficier en 2013 pour entretenir leurs routes et réaliser des aménagements de sécurité, en particulier aux abords des écoles.

 

En 2014, nous poursuivrons nos efforts en faveur des transports valdoisiens, avec notamment le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), qui reliera le RER D à Villiers-le-Bel-Gonesse-Arnouville au RER B au Parc des Expositions de Villepinte, l'ouverture de la déviation d'Arthies, la mise à 2 fois 2 voies de la RD902 à Roissy, la poursuite des travaux de la partie Est de l'Avenue du Parisis, et de nombreux autres chantiers stratégiques.

 


Les Conseillers Généraux du groupe "Union pour le Val d’Oise" (UVO)

Partager cet article

Repost0

Nous contacter

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Recherche