Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 06:06
Stop à la baisse des dotations !

Rendez vous le samedi 19 septembre à 11h00 devant la préfecture de Cergy.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 13:41
"Nous vous devons beaucoup plus"
"Nous vous devons beaucoup plus"

C'est le mot d'ordre que j'ai choisi pour ma campagne aux régionales en Ile-de-France. Il traduit une double exigence : celle de mon engagement à 100% pour les Franciliens et une exigence de résultats. Je veux apporter des solutions à leurs problèmes d'emploi, de logements, de transports, de pollution, et plus largement de qualité de vie. 

Je parcours l'Ile-de-France depuis plusieurs années, et j'y ressens beaucoup de frustration et de colère. Je m'indigne des fractures et des inégalités qui ne cessent de se creuser depuis 17 ans. 

80% des Franciliens envisagent de vivre ailleurs. Quel incroyable gâchis, pour une région qui a tous les atouts pour être la métropole la plus attractive d'Europe. Je refuse cette fatalité du déclin et du mal vivre. C'est pourquoi je le dis, nous vous devons beaucoup plus !
 
Valérie Pécresse

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 14:28
Réfugiés : l'Ile-de-France et Cergy en première ligne
 

Valérie Pécresse pointe l'un des principaux problèmes de l'accueil des réfugiés : leur hébergement.

Dans le Val d'Oise l'attente moyenne pour obtenir un logement social est de 3 ans. Comment allons-nous faire avec des centres d'hébergement d'urgence saturés ?

Les réfugiés auront-ils alors un droit "prioritaire" au logement social ou devront-ils attendre ?

Ces questions il aurait été préférable que l'Etat y réponde avant de pousser des maires à accueillir des réfugiés.

 

Car devant tant d'improvisation, il n'est pas question que le centre de séjour de la base de loisirs de Cergy ou l'ancienne maternité de Montmorency se transforment à long terme en foyers de réfugiés ou de demandeurs d'asile.

 

De plus, comment peut-on expliquer que l'on mette à disposition une navette gratuite alors qu'on expliquait il y a quelques semaines aux parents d'élève qu'il y aurait moins de sortie scolaire en bus par manque de moyens financiers ?

 

 

Pour un accueil digne et cohérent avec les capacités des territoires, il faut rapidement que l'on trouve un équilibre entre une gauche qui "fête" l'arrivée de réfugiés de guerre et l'extrême droite qui ne voit en eux que de dangeureux envahisseurs. 

 

 
Alexandre Pueyo
Conseiller Départemental du Val d'Oise
Canton de Cergy 2
(Boisemont, Cergy, Eragny-s/Oise, Jouy-le-Moutier, Neuville-s/Oise)

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 10:53
Bruno Le Maire lundi 14 septembre à Eaubonne

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 18:56
Membre du Syndicat de direction de l'Île de Loisirs de Cergy-Pontoise, j'ai été informé qu'en coordination avec la Préfecture du Val d'Oise le centre de séjour "Hubert Renaud" situé à Ham (Cergy) accueillerait 110 réfugiés (mise à jour 10/09/2015 : 46 sont arrivés le 09/09 et 50 le 10/09/2015).
Les frais d'hébergement seront pris en charge par l'Etat.
 
Après avoir dit "non" en juin dernier le Gouvernement est finalement revenu en arrière et la France accueillera donc 24.000 réfugiés sur 2 ans.
A titre personnel je suis favorable à l'accueil des réfugiés de guerre en France, notamment syriens et irakiens et je suis heureux qui nous puissions les accueillir dans les meilleures conditions possible au centre d'accueil alors qu'ils fuient leur pays pour sauver leur vie.
 
Mais que se passera-t-il "après" ? Un "après" qui viendra rapidement, car l'accueil est annoncé pour 8 semaines et tout semble très précipité.
 
Mon inquiétude porte sur plusieurs points :
 
  • Comment seront scolarisés les enfants et adolescents qui seront présents ? L'Etat compensera-t-il les frais engendrés aux collectivités locales ?
  • Où iront ensuite ces migrants ? Car la situation très isolée du centre de séjours ne permettra pas à ces personnes de s’insérer et de s’intégrer (situé à Ham le centre est très éloigné des transports en commun, écoles, collèges et administrations). Leur "installation" à long terme dans le centre serait une erreur qui ne leur rendrait pas service... Pas question de créer un guetto.
  • Quand l'Etat va - à mon avis assez rapidement et comme il en a l'habitude - se désengager, ce seront les associations locales et les services sociaux du Département et des communes qui devront assumer. Associations et collectivités locales à qui on demande toujours plus, mais à qui on donne toujours moins ! (cf. baisse des dotations et des subventions).
  • Il ne faut pas non plus que la population ait l'impression que des "avantages indus" leur soient données alors que les restrictions budgétaires sont régulières et souvent drastiques.
 
Enfin, il aurait été souhaitable que les associations à caractères sociales aient été consultées avant la prise de décision pour savoir si elles sont en capacités d’accompagner les nouveaux arrivants. En tant qu'élu cergyssois et dont le canton recouvre l'Île-de-Loisirs, je souhaite que la Préfecture tienne les élus bien informé, pour que nous puissions aussi faire le lien avec les habitants. 
 
 
Alexandre Pueyo
Conseiller Départemental du Val d'Oise
Canton de Cergy 2
(Boisemont, Cergy, Eragny-s/Oise, Jouy-le-Moutier, Neuville-s/Oise)

 

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 15:53

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 06:34

Partager cet article

Repost0
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 15:51
Pour dénoncer les retards incroyables des travaux de rénovation prévus depuis des années au Lycée Galilée, nous avons organisé avec Stéphanie Von Euw (tête de liste aux élections régionales des Républicains dans le 95), une fausse « 1ère pierre » devant l'établissement à la veille de la rentrée des élèves.
Opération "fausse première pierre" devant le lycée Galilée de Cergy
Opération "fausse première pierre" devant le lycée Galilée de Cergy
Comme l'a dénoncé Valérie Pécresse - à l'initiative de cette opération - la Région promet depuis 2006 la rénovation thermique du lycée Galilée pour un montant global de 9 M€.
 
Cette opération avait été inscrite au PPI (plan prévisionnel d’investissement) en 2006, mais les premiers crédits n'ont été votés qu'en 2013...
La Région a donc mis 7 ans pour faire voter les premières études, alors que cette opération devait se terminer en 2012 !
 
Mais en plus, selon le calendrier prévisionnel de la Région, on compte 1 an et demi de retard dans le chantier. Les travaux devraient démarrer seulement fin 2016.
 
J'ai moi-même été élève de ce lycée dont je suis sorti bachelier. Alors quelle surprise de constater que les élèves de la rentrée 2015-2016 seront toujours chauffés comme j'ai pu l'être de 1995 à 1998... entre 2006 et 2016 nous avons perdu 10 ans !
 
Alexandre Pueyo
Conseiller Départemental du Val d'Oise
Canton de Cergy 2
 
 
Pour info : concernant les constructions ou rénovations des lycées franciliens, 2 opérations sur 3 sont actuellement en retard et sur les 120 projets annoncés qui sont en retard ou qui n'ont même pas commencés outre le lycée Galilée à Cergy-St-Christophe, 2 autres lycées de Cergy-Pontoise sont concernés : Auguste Escoffier à Eragny et le Château d’Épluches à Saint-Ouen-l'Aumône.

Partager cet article

Repost0
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 13:00
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Partager cet article

Repost0
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 12:44
A quelques jours de la rentrée scolaire, c'est l'occasion de regarder l'action la gauche en région Ile-de-France pour les lycées et les lycéens ; la gestion des lycées étant une compétence de la région.
Concernant les constructions ou rénovations des lycées franciliens, 2 opérations sur 3 sont actuellement en retard et sur les 120 projets annoncés qui sont en retard ou qui n'ont même pas commencés, trois lycées de Cergy-Pontoise sont concernés : Galilée à Cergy, Auguste Escoffier à Eragny et le Château d’Épluches à Saint-Ouen-l'Aumône.
Depuis maintenant 5 ans, Valérie Pécresse dénonce les promesses non tenues de la gauche, ainsi que l’aggravation des retards des chantiers de construction et de rénovation des établissements. En 2004, la gauche avait promis 17 nouveaux lycées et 2 lycées internationaux. Or 11 ans après, seuls 6 nouveaux lycées ont été créés et pas un seul lycée international n'a été encore livré. En matière d’internats, le bilan est encore plus catastrophique puisque la gauche avait promis 2 500 nouvelles places d’internat en 2004 mais n’en a créé que 400 en 17 ans.
Quant aux chantiers de rénovation, la situation ne cesse de s’aggraver : en 2015, sur un total de 109 chantiers en cours de réalisation, 87 sont en retard, soit 3 chantiers sur 4.
De plus, la région n'a pas anticipé l'arrivée, dès cette rentrée, des lycéens nés au moment du baby boom des années 2000. 
Par ailleurs, la région a délibérément choisi de couper les crédits dédiés à la construction et à la rénovation des lycées : - 25%.
Pour découvrir l'intégralité du bilan de la gauche régionale en Ile-de-France en matière de gestion des lycées, rendez-vous à cette adresse : http://bit.ly/1KJyYkC
3 lycées cergypontains (à Cergy, Eragny et Saint-Ouen-l'Aumône) parmi les 120 chantiers en retard de l'Île-de-France
3 lycées cergypontains (à Cergy, Eragny et Saint-Ouen-l'Aumône) parmi les 120 chantiers en retard de l'Île-de-France

Partager cet article

Repost0

Nous contacter

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Recherche